Bilan de cinq semaines au Danemark

Voici enfin le bilan de nos cinq semaines de voyage à vélo en famille au Danemark ! La carte avec les étapes et les différents moyens de transport est ici.

Quelques chiffres

  • 30 jours sur place
  • 8 jours de pause : Ærøskøbing, Ribe, Sønderho, Billund, Roskilde et Copenhague
  • environ 950 km à vélo, en ayant réussi à rouler sur les 3 trajets eurovélo qui traversent le Danemark 🙂
    • 570 km le long de l’Eurovélo 10, “la véloroute de la Baltique”, sur les côtes de la mer… Baltique
    • 40 km le long de l’Eurovélo 12, “la véloroute de la mer du Nord”, le long de la mer… des Wadden
    • 40 km le long de l’Eurovélo 3, “la véloroute des Pélerins”, au cœur du pays viking autour de Jelling
  • une jolie moyenne de 11,9 km/h quand on a 7 ans
  • 5500 m de dénivelée
  • 125 km en ferrys (9)
  • 240 km de train (5)
  • 2 avions pour beaucoup trop de kilomètres
  • 5 nuits en AirBnB à Copenhague (une à l’arrivée, quatre avant de repartir), 2 nuits chez des warmshowers et toutes les autres sous la tente, en camping (15) ou en shelter (8)

Nos impressions

Ce qu’on a aimé

Quelques aspects pratiques en voyage à vélo :

  • les shelters avec une place à feu, et souvent un point d’eau et des toilettes
  • les campings avec souvent une super cuisine commune (pratique pour passer une bonne soirée quand il pleut)
  • les infrastructures cyclables, sauf sur les petites îles
  • les étals de bord de route en libre service
  • des petits supermarchés partout au lieu de supermarchés géants (comme en Allemagne)
  • la facilité pour prendre le train
  • les Danois parlent tous anglais en plus du danois (sauf certaines îles où ils co)

La nature danoise :

  • le climat propice en été (avec des jours très long en bonus)
  • de jolis paysages variés : des côtes de craie et des supers plages de la mer Baltique aux dunes sableuses, ventées, et remplies d’oiseaux de la mer des Wadden, en passant par les prairies collineuses à l’intérieur
  • la mer toujours proche
  • la nature omniprésente, faune et flore

La culture danoise :

  • l’omniprésence du “beau” en plus du fonctionnel
  • les musées à la super muséographie
  • la riche histoire du pays, qui commence bien avant les vikings, et la mise en valeur du patrimoine
  • côté nourriture : les viennoiseries et le pain noir, les smørrebrød qui donnent des idées pour varier les pique-nique du midi

Les enfants sont considérés comme partie prenante de la société, et tout est pensé pour les intégrer, au lieu de faire des choses spécifiquement pour eux à part, en dehors. On a eu la même impression pour les loisirs et la culture : ils font partie intégrante de la vie quotidienne, et ne sont pas séparés dans des lieux ou des moments à part.

Le Danemark est un grand pays : il y a tellement à voir, nous aurions aimé en faire un tour plus grand : descendre jusqu’à la frontière allemande, puis remonter le long de la côte ouest, jusqu’au point de rencontre de la mer du Nord et de la Baltique… pour ensuite basculer sur la Suède ?

Ce qu’on a moins aimé

  • le coût de la vie y est plus cher qu’en France
  • ça manque un peu de montagne quand même
  • c’est un peu loin de chez nous et difficile d’accès en train

Les coups de cœur des enfants

  • Jason : l’avion, Legoland, la plage avec les couteaux et les ferrys
  • Hector : Legoland, se baigner dans la mer, aller voir les phoques, explorer les dolmens
  • Cassandre : les “échangeurs” cyclables avec ponts et tunnels, Legoland, le Naturcenter de Ribe, les ferrys et les phoques

2 commentaires sur “Bilan de cinq semaines au Danemark

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :