Traversons le Jutland d’est en ouest

7 et 8 août 2019

Découverte du Jutland

Départ matinal ce matin pour rejoindre le Jutland, tout le monde est motivé : Cassandre et Hector ont entendu parler d’un endroit nommé Legoland qui se trouverait dans le Jutland, de quoi leur donner envie d’avancer !
Nous pédalons d’abord dans la forêt le long du littoral, c’est toujours très agréable.

Nous arrivons dans la ville de Sønderborg et faisons le tour du château, transformé en forteresse militaire puis en musée, militaire aussi. Nous laissons les vélos pour aller nous promener dans la ville, et nous réfugions dans un restaurant de burgers (tenu par des polonais, parlant anglais à tout le monde, danois comme touristes 🙂 ) pour nous protéger de la pluie battante qui s’est mise à tomber. Après cette longue et agréable pause, nous franchissons un pont pour rejoindre le continent, et quittons l’eurovélo 10.

Nous suivons le trajet que nous propose notre appli de navigation, qui nous emmène au nord et nous permet de revoir la mer Baltique, avant de nous diriger vers l’ouest. Nous passons par des petites routes dans la campagne, où les élevages intensifs sont très nombreux et empestent 🙁 . Un léger vent de face s’est levé, le temps est maussade et les odeurs fort désagréables, l’après-midi est longue… Nous nous penchons sur l’option train, mais il n’y a pas de direct pour rejoindre la côte ouest, nous nous laissons le temps de réfléchir.
Nous finissons par rejoindre la grande route, qui est doublée d’une piste cyclable, et rejoignons le point de bivouac repéré, dans une belle forêt. Nous plantons la tente près d’un magnifique chêne, après 43 km en selle, et remplissons les carnets, cuisinons et préparons la journée du lendemain.

De la pluie, et un raccourci ferroviaire

Il a plu dans la nuit, mais nous prenons le petit déjeuner au sec sous notre chêne. Face aux mauvaises odeurs, à la pluie annoncée, à tout ce que nous voulons voir sur la côte de la mer du Nord, et au prix du train, nous avons pris la décision de rejoindre la gare la plus proche ce matin.
Nous devons rapidement nous arrêter pour enfiler nos tenues de pluie, et nous abriter un petit peu sous des arbres. Puis nous rejoignons la ville portuaire d’Åbenrå, sous une nouvelle averse d’orage, que nous subissons cette fois-ci sans pouvoir nous abriter, nous sommes trempés, Hector n’avait pas mis son pantalon de pluie, il n’arrive plus à pédaler et réclame des vêtements secs.
Nous suivons toujours notre appli de navigation, qui s’évertue à éviter les grandes routes, et nous fait traverser une quartier pavillonnaire avec une côte très très rude, arrosée par une nouvelle averse, nous n’en pouvons plus !
Nous rejoignons finalement une grande route, et trouvons rapidement les panneaux cyclistes pour Rødekro, que nous suivons jusqu’à la gare, par une piste agréable, presque sous le soleil.
Nous prenons nos billets de train à l’automate, avec un coup de fil pour réserver les places vélo en plus, et hissons les vélos sur le quai, le train est déjà là, pas le temps de grignoter. Le trajet est plutôt agréable, nous avons deux changements facilités par la présence de grands ascenseurs dans certaines gares, et nous arrivons à Ribe en milieu d’après-midi, après un rapide goûter dans le train

Nous nous dirigeons vers le camping pour nous installer, pendant que les enfants, enfin secs, vont jouer avec les chèvres du camping. Nous reprenons ensuite les vélos pour aller visiter le centre de Ribe, sous la lumière de fin d’après-midi qui le magnifie. La cathédrale à 5 nefs en briques et pierres blanches, surmontée d’un toit de cuivre, est très belle. Nous faisons un petit tour du centre de la ville, le petit port est lui aussi magnifique sous le soleil rasant. Poussés par la faim, nous n’avons pas vraiment mangé dans la journée, nous nous installons dans une pizzeria à seulement 18h, et dévorons nos assiettes. Après un dernier petit tour dans la ville pour observer les très belles portes, et une glace, nous rentrons nous coucher, bien fatigués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑