Retour à Copenhague par Roskilde, à travers forêts et fjords

Du 16 au 19 août 2019

Retour sur le Seeland

Nous nous réveillons chez nos hôtes, Marie rattrape le retard sur notre carnet de voyage pendant que Guillaume et les enfants dorment encore. Une fois tout le monde levé, nous nous préparons rapidement pour rejoindre le port et prendre le ferry de 11h. Nous filons à nouveau sur la Baltique, à près de 70 km/h dans ce grand catamaran, nous y mangeons nos Smørrebrød pendant que les enfants jouent.
À l’arrivée du bateau, notre piste cyclable longe la route, toutes les voitures débarquées passent près de nous, c’est bruyant ! Nous bifurquons ensuite sur une route secondaire, entre champs et bord de mer, sous quelques rayons de soleil, c’est parfait !

Après la pause viennoiseries, nous explorons l’intérieur d’un tumulus (enfin, après en avoir croisé tant d’autres déjà), puis poursuivons notre chemin sur une piste pour rejoindre le fjord de Roskilde. Nous décidons de faire un petit détour pour traverser une réserve ornithologique dans une zone humide : c’est calme et paisible, les oiseaux sont nombreux, mais les moustiques aussi ! Nous profitons donc du lieu en restant sur nos vélos, sans nous presser. Puis nous apercevons un ferry au loin, et accélérons la cadence pour arriver au port en même temps que lui. Nous avons juste le temps d’acheter nos billets à l’automate avant d’embarquer, ouf !

Nous débarquons dans le port d’Hundested pour une pause jeux et goûter, puis remotivons la troupe pour rejoindre un shelter dans un port à quelques kilomètres. Cassandre dérape dans les graviers et fait une belle chute, mais remonte courageusement en selle. L’abri que nous visions est déjà occupé par une classe de lycéens, tant pis pour la sérénité de notre dernière nuit en shelter… Nous montons le camp et nous ne tardons pas à aller nous coucher, tous fatigués par les 49 km de vélo.

Pluie et forêt le long du fjord

Nous démarrons la journée sous la pluie, et rejoignons vite un petit ferry, qui fonctionne à la demande. Nous l’avons pour nous tout seuls ! Après la courte traversée, nous nous enfonçons dans la forêt, et apercevons un super shelter, nous y aurions été mieux, dommage.
La forêt que nous traversons est magnifique, de très beaux chênes nous attirent l’œil, l’un d’entre eux a plus de 1 000 ans ! Une biche traverse devant nos yeux ébahis, et des écureuils un peu plus loin.
Nous sortons de la forêt à l’heure du repas, et mangeons sous la fine pluie qui nous accompagne depuis le matin, au pied d’un moulin.

Nos roues nous emmènent ensuite sur un itinéraire vélo sur des chemins, mais nous ne sommes pas seuls : une course cycliste a lieu en même temps, les nombreux concurrents et concurrentes sont pleins de boue, et un peu surpris de nous croiser ! Notre itinéraire se rapproche ensuite de la grande route qui rejoint Roskilde, nous avons de l’asphalte, mais aussi le bruit des voitures qui nous fatigue. Nous passons près d’un festival de musique, où nous sommes gentiment invités, mais nous voulons vraiment rejoindre Roskilde ce soir.
Nous laissons de côté un shelter sans eau et déjà occupé, et rejoignons le camping de la cité viking.

Roskilde

Il pleut encore, nous nous réfugions dans la cuisine du camping spacieuse et confortable pour le petit déjeuner. Nous nous mettons en route pour rejoindre la ville, et arrivons directement sur le musée viking. Un longship est à quai, nous montons dedans, tout le monde est ravi !
Nous reprenons les vélos pour grimper jusqu’au centre ville, où nous mangeons notre pique-nique face à la cathédrale. Nous prenons ensuite nos billets pour la visiter. Elle abrite les tombeaux royaux, chaque souverain a imprimé la mode de son époque dans la chapelle où il est inhumé, c’est un beau panel de l’histoire de l’art danois… mais c’est un peu ennuyeux.


Nous redescendons ensuite au port, pour retrouver le temps des vikings. Un musée expose quelques bateaux retrouvés dans le fjord, et nous permet de nous déguiser en vikings le temps d’une tempête 🙂 ! La visite continue à l’extérieur, sous la pluie, par quelques ateliers : nous construisons un petit bateau en bois.
Au retour au camping, nous sortons notre cerf-volant pour la dernière fois, les enfants le font voler sur la berge du fjord.

Retour au point de départ

Nous quittons le camping assez tard, après une averse qui remouille la tente, et pas pressés de commencer cette dernière journée de vélo. Nous quittons Roskilde par une longue et douce montée, au sommet de laquelle Hector veut visiter une petite église. Elle est beaucoup plus simple que la cathédrale de la veille, nous l’apprécions aussi beaucoup plus.
Nous traversons ensuite des zones de lotissements, sur une piste cyclable très confortable. Nous pique-niquons près d’une église, puis longeons une 2×2 voies, c’est dur pour Cassandre. Marie nous fait ensuite naviguer dans une zone commerciale, avant de rejoindre une voie cyclable rapide. C’est très efficace pour rejoindre le centre de la ville, mais Cassandre est vraiment fatiguée. Après la pause goûter, nous passons près du magasin où Guillaume a acheté notre bouteille de gaz il y a presque un mois, la boucle est bouclée.
Plus on se rapproche du centre de la capitale, plus le flot de cyclistes est abondant, c’est n’est pas évident de nous y frayer une place. Nous arrivons enfin à l’appartement que nous avons réservé, chacun prend possession de son lit et retrouve avec plaisir le confort de la vie sédentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑