Le long du Lot

Étape 4 : de Luzech à Touzac

  • 38 km
  • 3 h de pédalage

Il nous est difficile de repartir aussi vite, nous avons manqué de temps pour discuter, alors au grand plaisir des enfants, nous prolongeons notre séjour chez la famille Velove jusqu’à midi. Après un petit tour à vélo dans Luzech et dans son marché et un dernier repas ensemble, nous partons en tout début d’après-midi pour suivre la véloroute du Lot.

Nous empruntons des petites routes où circulent quelques voitures, les enfants restent donc tractés. Il fait encore bien chaud, et le trajet est loin d’être plat. Nous surplombons assez souvent le Lot, ce qui nous offre quelques jolis points de vue.

Quand la vallée est large, c’est à travers vignes que nous roulons (nous sommes toujours dans le vignoble de Cahors). Le Lot, et sa véloroute, décrivent de larges boucles, nous en coupons quelques unes, ce qui nous permet de traverser quelques jolis villages, et de faire une pause goûter enchanteresse à Grezels.

L’arrivée sur Puy-l’Évêque nous offre une très jolie vue. Mais les innombrables virages à travers vignes qui suivent, avec un vent de face qui s’est levé, sonnent le glas de notre après-midi de pédalage, et nous nous jetons dans le premier camping trouvé, après une jolie côte !

Puy-l'Évêque

Étape 5 : de Touzac à Casseneuil

  • 57 km
  • 4 h 30 de pédalage

L’avantage d’être en hauteur, c’est la faible humidité la nuit :). La journée démarre bien, au frais, avec une belle descente et un joli pont traversé.

Un joli pont

Mais les paysages deviennent rapidement plus monotones : le relief s’aplanit, et les forêts et les vignes cèdent leur place aux champs et aux vergers. Les enfants profitent d’un morceau de voie ferrée transformée en voie verte à Fumel pour avancer seuls. Nous trouvons avec difficulté un coin sympa où pique-niquer à l’ombre : c’est un verger fraîchement tondu qui remplit parfaitement ce rôle, et même plus avec les chevreuils qui se promènent à sa bordure et qui nous laissent tout le loisir de les observer.

En arrivant à Villeneuve-sur-Lot, nous faisons un petit détour par le site archéologique d’Eysses, avant de filer dans le centre pour manger une glace et profiter du très joli centre-ville !

La sortie de Villeneuve se fait par une voie verte aux innombrables chicanes pénibles à négocier, mais qui nous fait traverser toutes les zones commerciales périphériques sans nous en rendre compte. On a cru ne pas pouvoir passer sur un pont, pile poil assez large pour la carriole ! Un bout de prairie en contrebas de la voie verte nous offre un super coin de bivouac et nous nous endormons au son des oiseaux nocturnes et des grenouilles.

Pont des Martinets sur la

Bivouac !

Étape 6 : de Casseneuil à Bruch

  • 63 km
  • 4 h 45 de pédalage
Yoga matinal
Yoga matinal

Les enfants profitent là encore de la voie verte, avant que nous ne retournions sur des petites routes à travers champs.

Seuls sur la voie verte au petit matin

Nous cuisons toujours autant par ce (trop) beau temps. La véloroute n’a que peu d’intérêt : grandes lignes droites à travers des zones pavillonnaires périurbaines interminables, ou à travers des champs d’agriculture trop intensive.

Miam, les bonnes fraises
Qui leur dit que le truc en dessous est de la terre et que c’est pas mal pour faire pousser les fraises ?

Le centre de certains villages vaut vraiment le coup d’œil tout de même, avec les bâtiments en pierre et brique fine.

On en a marre, on a chaud, on s’ennuie et une fois arrivé à la confluence du Lot et de la Garonne, nous n’avons qu’une seule idée en tête : nous extraire de ces routes de plus en plus fréquentées et rejoindre le canal.

À côté de la confluence Lot-Garonne

2 commentaires sur “Le long du Lot

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑