Petit bilan de notre passage en Bolivie 

image

Comme d’habitude, on commence avec les chiffres de notre traversée andine de la Bolivie à vélo en famille :

  • 739 km pédalés en 71 h
  • 13,1 km/h de moyenne
  • 5798 m de dénivelé ascendant
  • 6135 m de dénivelé descendant
  • 4700 m d’altitude maximale
  • 60 km/h de vitesse maximale
  • 33 jours, 12 bivouacs, 19 nuits d’hôtel (dont 5 à la casa de ciclistas de La Paz), 1 nuit dans le bus, 1 nuit dans le train
  • 722 km en bus
  • 295 km en train
  • 2010 € dépensés, soit 61 € par jour (essentiellement dépensés à partir d’Uyuni, pour notre semaine à Sucre et Potosí).

Globalement, on a trouvé la Bolivie plutôt plus chère que le Pérou : la nourriture et les restaurants sont à peu près au même prix, mais l’hébergement est plus cher (effet des zones plus touristiques qu’on a visitées en Bolivie, alors qu’au Pérou nous étions souvent un peu plus loin des circuits touristiques classiques ?) et de moins bonne qualité.

Ce qu’on n’a pas trop aimé :

  • le sable omniprésent sur les pistes, alors que quelques km plus loin, de l’autre côté de la frontière, les pistes étaient régulièrement passées à la niveleuse, et la quantité de sable bien moindre
  • le contact indifférent et pas chaleureux des Boliviens, pas un mot gentil à notre passage (les voitures changeaient carrément de piste pour nous éviter), il y a même certains endroits où on avait l’impression d’agresser les gens quand on leur parlait. Il y a eu des exceptions bien sûr, mais globalement on a trouvé que les Boliviens ne se montraient sympathiques que lorsqu’il y avait de l’argent en jeu, et une fois l’argent changé de main, ou bien si on ne voulait pas, retour du contact limite désagréable.
  • les déchets, partout, les sacs plastiques emportés par le vent accrochés sur les rares plantes, les couches partout (ça motive à réduire encore plus nos déchets sur la route et à notre retour)
  • le vent, tous les jours, qui se lève le matin, et forcit autour de midi, surtout dans le parc du Sajama

Ce qu’on a aimé :

  • les villes : La Paz, Potosí, Sucre… enfin les centres villes, très animés (contrairement au Pérou où les villes sont à peu près aussi développées que les campagnes, ici les villages ne sont pas développés, mais les villes quasiment comme les villes occidentales)
  • l’Isla del Sol, sur le lac Titicaca
  • les paysages autour du volcan Sajama
  • les salars, déserts impressionnants
  • prendre le train, pour Cassandre
  • prendre le bus, pour Hector
  • le vin de Tarija, pour Marie et Guillaume

Les animaux rencontrés :

  • un tatou, des vigognes, et toujours des lamas, des alpagas, des moutons, des vaches, des cochons et quelques chèvres, et beaucoup de chiens, moins agressifs qu’au Pérou (que ce soit au Pérou, en Bolivie ou en Argentine, il y a beaucoup de chiens errants, que les gens nourrissent…)
  • des perroquets verts

Ça qu’on a mangé en Bolivie :

  • du pop corn
  • beaucoup de chocolat à Sucre
  • des truites près du lac Titicaca
  • de la purée instantanée et du riz trop cuit au restaurant 😕
  • des pâtes au thon et à la sauce tomate en bivouac, et du pain au thon et à la tomate fraîche (voire congelée) en pique-nique
  • de la purée instantanée bien meilleure, avec des oignons, en bivouac

Bilan matériel :

Le matelas d’Hector avait un petit trou, nous l’avons réparé avec le kit Thermarest ; par contre, pour un des oreillers Decathlon,  nous n’avons rien pu faire, il se dégonfle dans la nuit.

Bilan santé :

Quelques jours de “désagréments digestifs” pour Guillaume et Hector.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :